La Saint Valentin : une injonction à être en couple ou un espace dédié à l'amour?


Voila c’est le fameux jour…. On voit déjà fleurir, sur le mur des réseaux sociaux, des coeurs et des roses rouges. Une vraie injonction à l’amour amoureux.

Suivant notre situation, ce moment sera une vraie torture, un instant d’attente et d’espoir, ou un profond jour d’amertume.

La Saint-Valentin rappelle aux célibataires (encore inconscients de la pression sociale à être en couple) en quête de l’âme sœur, qu’ils.elles sont encore seul.es.

Pour les célibataires n’ayant aucune envie, pour le moment, de rencontrer quelqu’un (parce qu’une histoire s’est récemment terminée, parce qu’on a été déçu.e, parce qu’on est encore blessé.e, parce que “plus jamais ça”), ce jour est vécu avec amertume.


Pour les personnes en relation non-officielle c’est l’attente désespérée de la preuve d’amour : va-t-il.elle y penser? A-t-il.elle prévu.e une surprise?


Quant aux personnes en couple, se sentant obligées de faire “quelque chose” ce jour-là histoire de se prouver leur amour, même si les partenaires se sont dit “pour le 14 ….on fait rien, j’aime pas les fêtes commerciales”, pour ceux-là aussi, cette journée peut s’avérer compliquée et mal finir.


Et il y a les personnes qui ne savent pas très bien oú elles en sont. Elles vont s’inspirer du post de machin ou de machine. Tenter de montrer à la société (la micro-société, celle des réseaux ou de l’entreprise dans laquelle elle travaille) qu’elles ont lu quelque part que ce jour peut être celui où on dit l’amour que nous éprouvons pour les autres, tous les autres : l’amour amoureux mais aussi l’amour amical, familial, la reconnaissance et la gratitude. Ces personnes porteront le masque du « tout va bien » comme un « même pas mal » alors qu’en fait de vieilles blessures affectives refont surface en repensant à toutes les autres St Valentin, bien ou mal vécues, alors que de récentes blessures, pas encore cicatrisées, sont à vif ravivées davantage par ce « jour des amoureux. »


J’ai donc une pensée pour toutes les personnes, qu’elles soient amoureuses ou pas, pour qui ce jour est difficile à vivre. Je ne leur ferai pas l’affront de leur parler d’amour inconditionnel, je remettrai cela à demain.


Que vous viviez agréablement ou terriblement cette journée, sachez que j'étais à l’antenne ce matin sur RFI dans Priorité Santé invitée de Caroline Paré pour parler de 𝘓'𝘢𝘮𝘰𝘶𝘳 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘦 𝘱𝘪𝘳𝘦 𝘦𝘵 𝘭𝘦 𝘮𝘦𝘪𝘭𝘭𝘦𝘶𝘳. Vous pouvez accéder au Replay ICI et cet après-midi sur France Bleu dans l’émission de Frédérique Le Teurnier “C’est déjà demain » pour parler du 𝘗𝘳𝘦𝘮𝘪𝘦𝘳 𝘢𝘮𝘰𝘶𝘳.

Le Replay sera disponible après diffusion ICI


J’espère que mes pushlines seront du baume au cœur pour les uns ou des confirmations rassurantes pour les autres. Ces interventions seront mon humble participation à vivre en conscience et plus librement ce jour dit « des amoureux. »

Et je ne peux que finir ce message avec une pensée pour les amoureux intérieurs. Ce couple en soi étant la réunion, la réunification, de nos pôles opposés, de notre féminin et masculin intérieurs. Pourquoi pas faire de ce jour, la célébration de ce mariage, de la réconciliation intérieure ouvrant le chemin de la paix en soi.


©Géraldyne Prévot Gigant