LES FEMMES ET L'AMOUR 2.0

Trouver l’amour au 21ème siècle n’est pas chose facile : le rythme effréné de notre quotidien, l’individualisme grandissant rend la tâche compliquée. De plus, les sites et les applis destinées à la rencontre ont biaisé le jeu de l’amour et du hasard. À présent on choisit un partenaire comme un paquet de lessive parmi tant d’autres : le packaging, la promesse, la couleur,…

Cependant on ne choisit pas l’âme-sœur avec des critères.


Etat des lieux de l’amour 2.0

Je vous propose ici le résultat de plus de 20 ans d’observation d’un panel de femmes entre 20 et 50 ans avec une moyenne de 30-45 ans.

Le métier de psy ou de coach est une indéniable fenêtre sur le monde. Si on sait observer, on y verra l’évolution de notre société.

L’apparition des sites de rencontres puis des réseaux sociaux ont considérablement changé la façon d’entrer en relation avec les autres et tout particulièrement entre les hommes et les femmes.

Mais la bascule s’opère nettement avec l’émergence des smartphones dans nos vies et notamment les applications de rencontre avec géolocalisation. Dorénavant vous pouvez rencontrer de parfaits inconnus au coin de la rue, à la terrasse d’un café ou lors d’une soirée. Il n’y a qu’à cliquer et vous verrez les profils des hommes présents autour de vous. Il suffit d’avoir l’un et l’autre un compte sur le site en question, une géolocalisation possible et le tour est joué. Vous cherchez un mec en urgence? L’application vous le propose tout comme vous faites vos courses en ligne.


Une des promesses d’internet était de créer du lien. Il est vrai qu’à l’heure actuelle nous avons la possibilité d’être en connexion immédiate avec n’importe quel individu sur la planète. Pourtant la qualité relationnelle n’y est pas toujours.

Un des dangers de la cybermodernité comme l’appelle Vincent Cespedes, philosophe, est le mélange constant entre le réel et le virtuel qui nous mènent à peu à peu dévaluer le réel au profit du virtuel. On appelle cela la transréalité. Le virtuel devient plus attractif car procurant plus de plaisir que le réel. Ceci dû à la sécrétion de dopamine (notamment dans l’utilisation des réseaux sociaux, un like sur votre post et hop! une petite montée de dopamine, hormone du plaisir. )